Actualités à propos de la recherche sur la maladie de Huntington. Expliqué simplement. Écrit par des scientifiques. Pour la communauté mondiale HD.

Cherchez-vous notre logo ? Vous pouvez télécharger notre logo et obtenir des informations sur la façon de l'utiliser sur page de partage

#Caféine, cannabis et Caution

4

La caféine, accélère t-elle la maladie de Huntington? Le cannabis la ralenti t-elle? HDBuzz regarde au delà des titre

Par Dr Ed Wild le 12 juillet 2011Edité par Dr Jeff Carroll; Traduit par Yah-Se AbadaInitialement publié le 6 juillet 2011

Les récentes nouvelles suggèrent que la caféine pourrait être nuisible aux personnes atteintes de la mutation de la maladie de Huntington , tandis que d'autres affirment que le cannabis pourrait être utile. Voici la verité sur la science derrière ces titres de journaux, et pourquoi nous pensons qu'un troisième “C” - Caution -(mise en garde, ndlr) peut être le meilleur remède quand il s'agit de nouvelles informations sur des “percées” HD.

Les symptômes de la maladie de Huntington débutent plus tôt avec la caféine?

L'affirmation selon laquelle la caféine peut accélérer l'apparition de la maladie de Huntington (HD) est venue d'une présentation par le Dr Pierre Krystkowiak, du CHU d'Amiens, en France, au Congrès international de la maladie de Parkinson et des troubles du mouvement, à Toronto, au Canada.

Une prise élevée de caféine a été lié à l'apparition précoce des premiers symptômes - mais l'étude était mineur et s'est appuyé sur les souvenirs - et le lien pourrait aller dans un autre sens.
Une prise élevée de caféine a été lié à l'apparition précoce des premiers symptômes - mais l'étude était mineur et s'est appuyé sur les souvenirs - et le lien pourrait aller dans un autre sens.

L'équipe de Krystkowiak a étudié 80 patients français atteints de la maladie de Huntington. Chaque patient a rempli un questionnaire sur la quantité de caféine- y compris les boissons, comme le thé, le café et le cola, qu'ils avaient consommé au cours des dix années précédentes.

En utilisant les résultats du questionnaire, ils ont divisé les patients en deux catégories - élevé et faible consommateurs de caféine. Puis ils regardèrent l'âge des patients, quand ils ont été pour la première fois diagnostiqués avec les symptômes de la maladie de Huntington.

En regardant de cette manière l'âge d'apparition des symptômes est difficile. Le HD est causé par une répétition par “bégaiement” de trois lettres dans le code ADN du gène huntingtin (C-A-G-C-A-G…). Le nombre de répétitions diffère selon les gens, et, en moyenne, plus il y a répétitions, plus l'apparition des symptômes est précoce. Le fait que les patients HD ont une gamme de longueur de répétitions rend l'étude de ces variations dans leur apparition délicate.

Conscient de cela, l'équipe de Krystkowiak a constaté que, en moyenne, les patients avec une consommation de caféine “élevé” avait développé des symptômes environ quatre ans plus tôt que ceux ayant une “faible” consommation.

Dans sa présentation, Krystkowiak a poursuivi en expliquant que les molécules de caféine bloquent dans le cerveau les molécules de communication appelée ‘récepteurs A2A’. Ces récepteurs sont les plus éminents des cellules du cerveau qui meurent dès le début de la maladie de Huntington.

Donc, les gens qui buvaient beaucoup de caféine avaient une apparition précoce - et les récepteurs que la caféine bloque sont importants dans les régions cérébrales endommagées des patients HD … Assurément c'est un pistolet fumant (ou éventuellement une tasse fumante)? Les personnes à risque pour la HD ne devraient-ils pas cesser de boire de la caféine tout de suite?

Minute papillon …

Comme tous ceux qui vivent avec la maladie de Huntington le savent, la prise de décisions sur des choses comme l'alimentation et le mode de vie n'est jamais simple. Regardons sous le couvercle de cette étude pour voir ce qui s'est tramé en dessous.

Comme Krystkowiak la lui-même souligné, la consommation de caféine a été précédemment montrée dans de plus larges échantillons de patients être liée à une * réduction du risque * de la maladie d'Alzheimer et de la maladie de Parkinson - en gros, le * contraire * de ce qui était suggéré par l'étude de la maladie de Huntington .

Nous savons que les maladies de Huntington, d'Alzheimer et de Parkinson partagent de nombreuses caractéristiques en commun. Donc, ce serait une grande surprise qu'une chose qui fait empirer une maladie, protège réellement les deux autres. Ceci n'est pas impossible, mais renverser une tendance de la sorte exige d'avoir une preuve assez solide.

Alors, quelle est la force de la preuve dans cette étude?

«Regardez au-delà des gros titres, vérifier les faits, et ne prenez aucune décision d'hygiène de vie basée sur une source unique d'information »

Eh bien, la réponse est simple: nous ne savons pas - parce que l'étude n'a pas encore été publiée.

Cela pourrait sembler étrange à dire au sujet d'une étude qui a généré les dernières nouvelles et des blogues sur tout le web - mais c'est vrai.

La recherche a été “présentée” aux scientifiques lors d'une conférence sous la forme d'un poster (affiche, ndlr) - mais surtout, elle n'a pas été publiée dans un journal * scientifique *.

Pourquoi est-il important de le souligner? Eh bien, l'évaluation par les pairs est le processus par lequel les scientifiques montrent toutes leurs données à d'autres experts, qui vérifient les résultats et les statistiques, et s'assurent que les conclusions tirées sont appuyées par les données. Toute publication dans un journal scientifique réputé doit passer par le processus de révision par les pairs, et la publication rend toutes les données pertinentes disponibles pour les lecteurs qui veulent l'examiner.

La présentation des résultats lors d'une conférence scientifique est souvent une première étape pour de la publication, et il y a des contrôles en place pour s'assurer que ce qui est présenté n'est pas mensongère. Mais les contrôles sont beaucoup moins rigoureux que lorsque le travail est soumis à une évaluation par les pairs pour un journal scientifiques.

La recherche est mal réalisée?

Nous ne disons pas que la recherche est mal réalisée - cela a été fait par des scientifiques de renom, et il n'y a aucune raison de douter des résultats tel que rapportés. Mais une recherche exploratoire comme celle-ci est souvent hors de proportion quand elle est rapportée dans les nouvelles.

Les journalistes et les blogueurs ont besoin de faire des titres “sexy” de sorte que les gens lisent ce qui est écrit. C'est plus accrocheur avec des titres comme “Le café accélère la maladie de Huntington”, même lorsque ces titres vont beaucoup plus loin que la science le permet. Le problème est pire lorsque les journalistes ont à écrire un article basée sur la faible quantité d'informations contenues dans une affiche, plutôt que d'avoir à étudier et à écrire un article pleinement évalué par les pairs.

Pourquoi ne pas arrêter le café juste au cas où?

Sur la base des preuves à ce jour, nous ne pensons pas qu'il y a une preuve suffisante montrant que le café est néfaste - ou bénéfique, d'ailleurs - de faire une recommandation. Si des preuves solides sont produites, nous vous le ferons savoir. Mais en attendant, voici quelques raisons pour lesquelles nous ne pensons pas que ce rapport particulier devrait mettre les membres d'une famille HD loin de leurs cappuccinos.

Premièrement, l'étude a été réalisée dans un petit nombre de patients. Cela fait que les résultats sont souvent moins fiables que quand un grand nombre sont impliqués.

Deux produits chimiques trouvés dans le cannabis ont été testés ensemble dans des souris qui avaient été "empoisonné" pour présenter quelques caractéristiques de la HD.
Deux produits chimiques trouvés dans le cannabis ont été testés ensemble dans des souris qui avaient été “empoisonné” pour présenter quelques caractéristiques de la HD.

Deuxièmement, le questionnaire sur la consommation de caféine était “rétrospective” - elle portait sur la consommation de caféine au cours des * dix * dernières années. Nous savons que la maladie de Huntington peut affecter la concentration et la mémoire, donc que les gens qui ont développé ces symptômes auparavant seraient moins fiables en se rappelant combien de caféine ils avaient consommés. Cela pourrait créer une fausse impression selon laquelle ceux avec une apparition plus précoce de la maladie avaient consommé plus de caféine.

Troisièmement, il pourrait effectivement y avoir un lien entre le café et l'apparition de la maladie de Huntington - mais cela pourrait être l'inverse. Plutôt que le café accélérerait l'apparition de HD, il se pourrait que les personnes destinées à avoir HD précocement soient plus susceptibles à être actif sur le café. Nous savons que les gens avec la HD ont souvent des habitudes et des routines particulières, ce qui est certainement possible avec le café. La présence d'un lien ne signifie pas nécessairement que la caféine accélère la maladie.

Et à propos du cannabis?

Les nouvelles sur le cannabis comme étant “neuroprotecteurs” (protégeant les cellules du cerveau) dans la maladie de Huntington proviennent de la recherche dirigée par le Dr Javier Fernandez-Ruiz, et publié dans le Journal of Neuroscience Research. C'est un journal scientifique évalué par les pairs, ce qui est un bon début. Mais là encore, les Nouvelles au sujet de cette recherche ont vastement édités les conclusions publiées. Il est important de regarder au-delà des grands titres pour voir exactement ce qui a été montré.

Les chercheurs ont étudié les effets de deux produits chimiques, appelé THC et CBD, trouvés dans le cannabis. Ils sont également présents dans le médicament Sativex, qui est utilisé pour traiter les symptômes de raideurs musculaires dans la sclérose multiple.

Ils n'ont pas étudié ces produits chimiques chez les patients HD - la recherche a été effectuée chez les souris. Et les souris utilisées ne sont pas porteurs de la mutation génétique qui cause HD - au contraire, c'était des souris normales qui avaient été traités avec des poisons chimiques qui endommagent le cerveau. Ces dégâts sont similaires à ce qui est vu dans le cerveau des malades de Huntington, mais ce n'est pas tout à fait une “souris HD”.

Les deux produits chimiques avaient chacun déjà été testés séparément chez les rongeurs, et reconnus pour protéger de certains des dommages causés par les poisons chimiques. La nouvelle étude impliquait de les tester ensemble et essayer de comprendre comment ils agissent. Comme espéré, le cocktail de ces deux médicaments a pu prévenir certains dommages causés par les poisons, probablement par une combinaison des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.

Ainsi, si cette recherche est intéressante, il ne s'agissait pas des patients humains ou des animaux avec le gène mutant HD, ou toutes sortes de joints, voire des hash-brownies (gâteaux-haschich, ndlr)! Il ne fournit pas la preuve que fumer du cannabis est utile ou nuisible pour les personnes ayant une mutation de la maladie de Huntington. Pour le moment, c'est une autre décision où la science ne peut encore donner une réponse claire.

La prudence s'impose

Nous espérons que cet article n'est pas trop déprimant. Tout le monde - y compris vos écrivains et éditeurs HDBuzz - sont enthousiastes quant aux titres à la une sur la prévention du préjudice causé par la mutation HD. L'excitation au sujet de la science est bonne, parce que l'espoir est plus puissant quand il est basé sur des faits solides. Notre conseil est d'embrasser cette excitation, mais procéder avec prudence. Regardez au delà des gros titres, vérifier les faits et, quand il s'agit de choix de mode de vie, “toutes choses avec modération” est un très bon conseil, du moins jusqu'à l'évidence de preuves solides. Enfin, ne pas prendre des décisions en matière d'hygiène de vie basée sur une source unique d'information, y compris celui-ci!

Les auteurs ne déclarent aucun conflit d´intérêt Pour plus d'informations sur notre politique d'information voir notre FAQ ...