Actualités à propos de la recherche sur la maladie de Huntington. Expliqué simplement. Écrit par des scientifiques. Pour la communauté mondiale HD.

Cherchez-vous notre logo ? Vous pouvez télécharger notre logo et obtenir des informations sur la façon de l'utiliser sur page de partage

Arrêt prématuré de l’essai le plus vaste portant sur la créatine dans le cadre de la maladie de Huntington après une analyse de ‘futilité’.

7

CREST-E, essai sur le complément de créatine, a été arrêté suite à une analyse précoce : pas d'issue favorable

Par Dr Ed Wild le 7 novembre 2014Edité par Dr Jeff Carroll; Traduit par Michelle Delabye & Dominique CzaplinskiInitialement publié le 29 octobre 2014

CREST-E, le plus vaste essai portant sur le complément alimentaire de créatine, a été arrêté de façon prématuré car une analyse précoce des résultats a montré qu’il n’y avait aucune possibilité réelle qu’il puisse aboutir à des résultats positifs. Celle-ci fournit des preuves convaincantes selon lesquelles la créatine ne ralentit pas la progression de la maladie de Huntington.

Qu’est-ce que la créatine, pourquoi a-t-elle été testée dans le cadre de la MH ?

L’un des nombreux effets de la maladie de Huntington est que nos cellules deviennent légèrement moins efficaces dans la production et l’utilisation de l’énergie. La créatine est un complément alimentaire, largement utilisée par les culturistes, qui peut agir comme une sorte de banque stockant des bons chimiques à haute énergie supplémentaire dont les cellules ont besoin pour produire de l’énergie. En fait, les cellules ne brûlent pas la créatine pour l’énergie mais l’utilisent comme un endroit afin de stocker leur énergie supplémentaire pour des périodes de fortes demandes.

CREST-E était la plus vaste, la plus longue étude sur la créatine à haute dose dans le cadre de la maladie de Huntington
CREST-E était la plus vaste, la plus longue étude sur la créatine à haute dose dans le cadre de la maladie de Huntington

Des études sur des modèles animaux MH ont suggéré le potentiel de la créatine à être bénéfique dans le cadre de la maladie de Huntington mais de précédents essais cliniques portant sur des patients MH ont été décevants.

L'essai CREST-E

Coordonné par le Huntington Study Group, l’essai CREST-E visait à consolider de précédents essais portant sur la créatine, afin de savoir de manière définitive si celle-ci ralentissait la progression de la maladie de Huntington.

CREST-E était l’essai le plus vaste jamais réalisé portant sur la créatine, recrutant 551 volontaires pour trois ans et utilisant la dose de créatine la plus élevée (jusqu’à 40 grammes par jour).

Que signifie stopper un essai pour ‘futilité’ ?

De nombreux essais cliniques sont conçus avec des étapes dites ‘d’évaluations intermédiaires’. Celles-ci permettent aux chercheurs d’analyser des données réalisées en cours d’essai afin de voir si le traitement à l’étude fonctionne, de manière inattendue, bien ou mal et de prendre des décisions éclairées sur la poursuite ou l’abandon de l’essai.

Une analyse de futilité est conçue pour, à mi-parcours de l’essai, s’interroger sur la possibilité d’une issue favorable de celui-ci et sur l’utilité de le poursuivre ou non.

Malheureusement, l’analyse de futilité pour l’étude CREST-E a été négative. Il n’y avait aucune chance réelle que la créatine puisse apporter un bénéfice clinique, de sorte que l’essai a été arrêté prématurément.

Est-ce la fin de la route pour la créatine ?

«Bien que décevante, l’étude CREST-E fournit des informations très utiles pour aider à guider les familles MH et leurs cliniciens. »

Bien que décevante, l’étude CREST-E fournit des informations très utiles pour aider à guider les familles MH et leurs cliniciens. L’étude était bien conçue et bien gérée mais malheureusement elle a montré, de manière tout à fait convaincante, que la créatine à haute dose ne ralentissait pas la progression de la maladie de Huntington.

Une autre étude, intitulée PRECREST, a étudié la créatine chez des volontaires présentant la mutation MH mais n’ayant aucun symptôme. Les résultats de cette étude ont suggéré certains bénéfices possibles sur des changements cérébraux mis en évidence par l’IRM dans le cadre de la maladie de Huntington. Cependant avec l’arrêt de l’étude CREST-E, laquelle a évalué les effets cliniques réels de la créatine, il est difficile de croire que les résultats de l'étude PRECREST puissent conclure à la possibilité de retarder l’apparition de la maladie.

Et maintenant ?

Bien que nous aimerions rapporter le premier succès d’un essai clinique permettant le ralentissement de la maladie de Huntington, il est sans doute vrai que tout essai sera négatif jusqu’à ce que l’un d’eux soit positif.

L’important maintenant est d’apprendre à partir de résultats ‘négatifs’ comme ceux-ci. Des études comme CREST-E doivent nous aider, en tant que communauté, à obtenir de bons essais cliniques sur le plan de la conception, du recrutement et de l’exécution, et à comprendre pourquoi certains traitements n’agissent pas. Maintenant, nous avons les résultats de l’étude CREST-E ; toute cette énergie, cet enthousiasme et cette expérience peuvent être dirigés dans l'essai d'autres traitements expérimentaux avec une plus grande chance de succès. Un avantage très sérieux est que des centaines de volontaires sont maintenant, ou dans un avenir proche, libres de s’inscrire à d'autres essais cliniques.

Heureusement, la science ne cesse jamais ! Les chercheurs MH et les ‘chasseurs de médicaments’ du monde entier ont travaillé dur pour étudier les effets de la mutation MH et venir avec des traitements conçus avec la maladie de Huntington à l’esprit. Ceci est en contraste avec des substances comme la créatine, qui ont été considérées comme bénéfiques pour le cerveau d'une manière beaucoup plus générale.

Comme nous l'avons rapporté récemment lors de la conférence EHDN, pas moins de cinq nouveaux essais cliniques MH sont soit déjà en cours ou en bientôt en phase de recrutement. Les plus importants sont Amaryllis, Legato-HD et Pride-HD, recrutant maintenant ou bientôt en Amérique du Nord et en Europe. Votre clinique MH ou centre de référence aura des informations relatives aux essais pour lesquels vous pourriez être admissible et à la façon d’y participer.

Les auteurs ne déclarent aucun conflit d´intérêt Pour plus d'informations sur notre politique d'information voir notre FAQ ...