Actualités à propos de la recherche sur la maladie de Huntington. Expliqué simplement. Écrit par des scientifiques. Pour la communauté mondiale HD.

Cherchez-vous notre logo ? Vous pouvez télécharger notre logo et obtenir des informations sur la façon de l'utiliser sur page de partage

Sujet de l´article: modèle animal

Le recyclage d'un traitement offre une nouvelle perspective sur la MH

Le recyclage d'un traitement offre une nouvelle perspective sur la MH

Leora Fox à la date 11 mars 2016

Des chercheurs ont trouvé une connexion entre MH et une protéine régulant l'énergie appelée PPAR-delta. Un traitement existant boosterait PPR-delta et aurait un effet protecteur dans les cellules MH ainsi que dans les souris; mais avant de le tester en essai clinique, nous allons devoir faire plus de recherches et de tests.

Exploiter la puissance des virus pour traiter la maladie de Huntington

Exploiter la puissance des virus pour traiter la maladie de Huntington

Leora Fox à la date 19 février 2016

De nouvelles thérapies pour des troubles, tels que la maladie de Huntington, sont en voie de développement mais pouvoir administrer des médicaments dans les cellules du cerveau peut être un défi important. Un groupe de scientifiques a mis au point et testé un virus inoffensif pouvant délivrer efficacement un message de ‘silençage génique’ dans le cerveau des souris, beaucoup plus loin que les virus actuels ne peuvent le faire. Qui plus est, le médicament peut être administré par une simple injection dans le sang, offrant un énorme potentiel pour la recherche en silençage génique, et au-delà.

Conception d'une meilleure souris (piège) : un nouveau modèle de la maladie de Huntington

Conception d'une meilleure souris (piège) : un nouveau modèle de la maladie de Huntington

Melissa Christianson à la date 26 mars 2015

Dans le cadre de la maladie de Huntington, la plupart des recherches sont réalisées en utilisant des modèles animaux reproduisant la maladie de Huntington. Cependant, ceux-ci ne reproduisent généralement que quelques-uns des symptômes de la maladie et certains symptômes principaux n’apparaissent chez aucun modèle. A ce jour, de nouvelles recherches passionnantes ont permis de grands progrès s’agissant de ces problèmes – et nous informent en même temps sur la maladie.

Déposer de nouvelles cibles à la banque : la protéine de réparation 'ATM' est hyperactive dans le cadre de la maladie de Huntington

Déposer de nouvelles cibles à la banque : la protéine de réparation 'ATM' est hyperactive dans le cadre de la maladie de Huntington

Terry Jo Bichell à la date 26 mars 2015

Une étude récente menée par le laboratoire Yang à UCLA pointe vers une nouvelle idée pour empêcher la détérioration des neurones dans le cadre de la maladie de Huntington. La stratégie consiste à atténuer une protéine trop efficace, appelée ATM. A l’intérieur des neurones, la protéine ATM joue un rôle très important dans la réparation de l’infrastructure cellulaire, un peu comme celui d’un inspecteur de ponts, mais l’expansion de la protéine MH peut être due au fait que la protéine ATM évalue mal les dommages subiS par l’ADN.

Faire la lumière sur la progression de la maladie de Huntington

Faire la lumière sur la progression de la maladie de Huntington

Dr Tamara Maiuri à la date 5 juillet 2014

La progression de la maladie de Huntington correspond à un long processus au cours duquel surviennent les premiers changements dans le cerveau, bien avant même que nous puissions voir les symptômes chez des patients. Il est logique de concentrer nos efforts sur le traitement des premiers changements aux fins d’étouffer le problème dans l’œuf. Mais quels sont ces changements et pouvons-nous les cibler ? Une étude récente a littéralement fait la lumière sur cette question. En créant des souris MH ayant des cellules cérébrales fluorescentes, les chercheurs de l’Université de Nottingham Medical School et de l’Institut Babraham, au Royaume-Uni, ont constaté que certains des premiers changements surviennent avant que ces cellules ne commencent à mourir et, dans une région du cerveau où les chercheurs MH n’ont auparavant jamais pensé à regarder.

La maladie de Huntington pourrait-elle être causée par une carence d’acides aminés ?

La maladie de Huntington pourrait-elle être causée par une carence d’acides aminés ?

Dr Jeff Carroll à la date 27 mai 2014

Toutes les protéines de notre corps sont constituées de petits blocs de construction chimiques, appelés acides aminés. Internet a récemment été en pleine effervescence à propos d’un lien nouvellement découvert entre la cystéine, un des acides aminés, et la maladie de Huntington. Est-il vrai, comme certains titres l’ont suggéré, que "dans la maladie de Huntington, la dégénérescence du cerveau est causée par une carence en acides aminés".

Le cerveau dans la maladie de Huntington : plus grand que la totalité de ses parties ?

Le cerveau dans la maladie de Huntington : plus grand que la totalité de ses parties ?

Dr Jeff Carroll à la date 27 mai 2014

Dans le cadre de la maladie de Huntington, les symptômes sont causés par l’endommagement du cerveau mais toutes les zones du cerveau ne sont pas affectées de la même manière. Cela soulève une question importante : si nous avions un traitement qui puisse seulement traiter une petite partie du cerveau, laquelle choisirions-nous ? Une nouvelle étude sur la souris menée par William Yang (UCLA) tente de répondre à cette question.

Protéines de compactage de l’ADN : Les apparences sont trompeuses

Protéines de compactage de l’ADN : Les apparences sont trompeuses

Melissa Christianson à la date 20 décembre 2013

L’ADN est le manuel d’instructions le plus long de la terre. De ce fait, les cellules utilisent des protéines d’assistance spéciales, appelées HDACs, pour compacter des sections du manuel qu’elles n’utilisent pas très souvent. A ce jour, des scientifiques ont montré qu’interférer avec une HDAC spécifique améliore, dans des cellules et chez des souris, les problèmes liés à la MH – mais cela se fait d’une manière inattendue.

Que signifie pour la maladie de Huntington 'l'importante percée portant sur la neurodégénérescence' ?

Que signifie pour la maladie de Huntington 'l'importante percée portant sur la neurodégénérescence' ?

Eric Minikel à la date 24 octobre 2013

De nombreuses personnes de la communauté MH ont remarqué des communiqués mettant en évidence une étude récente de l'Université de Leicester, qui selon la BBC "pourrait traiter les maladies d'Alzheimer, de Parkinson, de Huntington, ainsi que d'autres maladies". L'étude sous-jacente est une recherche, bien menée, d'une certaine importance. Cependant, le buzz médiatique est hors de proportion avec l'impact de cette recherche. Que montre en réalité cette étude et que signifie-t-elle pour la MH ?