Actualités à propos de la recherche sur la maladie de Huntington. Expliqué simplement. Écrit par des scientifiques. Pour la communauté mondiale HD.

Cherchez-vous notre logo ? Vous pouvez télécharger notre logo et obtenir des informations sur la façon de l'utiliser sur page de partage

Dernières actualités

Au-delà de l'illusion : les résultats de l'essai clinique sur la cystéamine

Au-delà de l'illusion : les résultats de l'essai clinique sur la cystéamine

Melissa Christianson à la date 2 janvier 2016

Au début du mois de décembre, la compagnie Raptor Pharmaceuticals a, dans le cadre de la maladie de Huntington, annoncé les résultats de l’essai clinique portant sur un médicament appelé cystéamine. Les gros titres dans les médias concernant cet essai sont excessifs et HDBuzz est donc là pour analyser ce que signifient réellement ces nouveaux résultats pour la communauté MH.

Décollage : Premières personnes traitées avec des médicaments de silençage génique !

Décollage : Premières personnes traitées avec des médicaments de silençage génique !

Dr Jeff Carroll à la date 28 octobre 2015

Une grande nouvelle aujourd’hui : des médicaments de silençage génique, ciblant le gène MH, ont été administrés avec succès chez les premiers patients MH. Ces braves volontaires sont les tout premiers patients à être traités avec des médicaments conçus pour s’attaquer à la cause profonde de la maladie de Huntington, une approche de traitement possédant un énorme potentiel. Qu’en est-il de cette nouvelle qui nous a tellement enthousiasmés ?

Quelques mauvaises graines : implication du liquide cérébro-spinal dans le développement d’amas dans les cellules du cerveau

Quelques mauvaises graines : implication du liquide cérébro-spinal dans le développement d’amas dans les cellules du cerveau

Melissa Christianson à la date 15 octobre 2015

C’est comme un jardinage qui a mal tourné : les scientifiques peuvent ajouter de la protéine huntingtine à l’extérieur des cellules du cerveau cultivées en laboratoire et produire des amas de protéines potentiellement collants et nuisibles qui se développent à l’intérieur des cellules. A présent, une nouvelle étude révélant que le liquide céphalo-rachidien humain fait la même chose pourrait nous aider à surveiller la maladie de Huntington.

Nouvel outil pour évaluer les résultats d’essais cliniques sur la maladie de Huntington

Nouvel outil pour évaluer les résultats d’essais cliniques sur la maladie de Huntington

Megan Krench à la date 18 septembre 2015

Lorsque des patients participent à des essais cliniques, il est nécessaire d’avoir un certain type de mesure afin de savoir si le nouveau traitement a fonctionné. Il est important de connaître deux choses essentielles : que faut-il évaluer et comment l’évaluer. Dans le cadre de la maladie de Huntington, ces obstacles ont depuis des années contrarié les scientifiques et les médecins. La dernière étude propose une nouvelle approche astucieuse pour surmonter ces deux défis d’une nouvelle manière. Ces résultats pourraient offrir un outil précieux pour étudier de nouvelles thérapies MH faisant l’objet d’essais cliniques.

Une vaste étude révèle de nouveaux 'gènes modificateurs' de la maladie de Huntington

Une vaste étude révèle de nouveaux 'gènes modificateurs' de la maladie de Huntington

Dr Jeff Carroll à la date 2 septembre 2015

Même si tous les patients atteints de la maladie de Huntington ont une mutation du même gène, l’âge auquel ceux-ci développent les symptômes varie considérablement. Un consortium international de chercheurs MH vient de publier une étude marquante portant sur les différences génétiques existant entre les individus, ce qui pourrait expliquer une partie de cette variabilité et fournir certaines nouvelles cibles tentantes pour la découverte de médicaments.

Un filtre défectueux ? Modifications vasculaires dans le cadre de la maladie de Huntington

Un filtre défectueux ? Modifications vasculaires dans le cadre de la maladie de Huntington

Melissa Christianson à la date 29 mai 2015

Dans la recherche liée à la maladie de Huntington, la mort des cellules du cerveau, entraînant les symptômes de cette maladie, volent la vedette. Mais de nouvelles recherches portant sur l’approvisionnement en sang du cerveau ont permis de découvrir des changements qui pourraient rendre plus difficile la lutte des cellules du cerveau contre la maladie.

Mesure de la quantité de protéine huntingtine nuisible dans l'eau de bain du cerveau

Mesure de la quantité de protéine huntingtine nuisible dans l'eau de bain du cerveau

Dr Michael Orth à la date 23 mai 2015

Des technologiques très intéressantes, comme le silençage génique, sont en cours de développement pour le traitement de la maladie de Huntington. A part attendre que l’évolution de la maladie ait lieu, comment saurons-nous que celles-ci fonctionnent ? Il s’agit d’un obstacle important pour les chercheurs MH mais nous avons à ce jour une méthode très sensible pour mesurer l’accumulation de la protéine huntingtine nuisible au sein du système nerveux des patients MH.

Lueur d'espoir : Un nouveau biomarqueur pour la maladie de Huntington

Lueur d'espoir : Un nouveau biomarqueur pour la maladie de Huntington

Melissa Christianson à la date 8 mai 2015

Dans le cadre de la maladie de Huntington, les neurones commencent à mourir bien avant que les symptômes de la maladie n’apparaissent. Malheureusement, de bons outils pour suivre de près les premiers changements dans le cerveau – et tester si de nouvelles thérapies pourraient les ralentir ou les stopper – n’avaient pas été auparavant disponibles. Cependant, un outil nouvellement développé, visant à surmonter ce problème, pourrait apporter de grands changements sur la façon dont nous suivons la maladie de Huntington.

Conception d'une meilleure souris (piège) : un nouveau modèle de la maladie de Huntington

Conception d'une meilleure souris (piège) : un nouveau modèle de la maladie de Huntington

Melissa Christianson à la date 26 mars 2015

Dans le cadre de la maladie de Huntington, la plupart des recherches sont réalisées en utilisant des modèles animaux reproduisant la maladie de Huntington. Cependant, ceux-ci ne reproduisent généralement que quelques-uns des symptômes de la maladie et certains symptômes principaux n’apparaissent chez aucun modèle. A ce jour, de nouvelles recherches passionnantes ont permis de grands progrès s’agissant de ces problèmes – et nous informent en même temps sur la maladie.