Actualités à propos de la recherche sur la maladie de Huntington. Expliqué simplement. Écrit par des scientifiques. Pour la communauté mondiale HD.

Cherchez-vous notre logo ? Vous pouvez télécharger notre logo et obtenir des informations sur la façon de l'utiliser sur page de partage

Dernières actualités

De nouveaux résultats recentralisent des thérapies portant sur le BDNF

De nouveaux résultats recentralisent des thérapies portant sur le BDNF

Dr Jeff Carroll à la date 12 septembre 2014

Pour rester en vie, les cellules du cerveau dépendent du soutien d’autres cellules. Des nutriments, appelés facteurs trophiques, agissent comme un engrais pour le cerveau, maintenant les cellules cérébrales voisines en bonne santé. Ce processus a été pendant longtemps considéré comme étant altéré dans le cadre de la maladie de Huntington, et de nouvelles recherches passionnantes sur des souris donnent une image très claire de ce qui se passe exactement.

Conférence Thérapeutique MH 2013, mise à jour, Jour 1

Conférence Thérapeutique MH 2013, mise à jour, Jour 1

Dr Jeff Carroll à la date 8 septembre 2014

Voici notre premier compte-rendu en direct de la Conférence annuelle Thérapeutique pour la MH, à Venise,en Italie.Durant les deux prochains jours, nous vous apportons des mises-à-jour actualisées via Tiwtter. Vous pouvez aussi vous connecter via HDBUzz.net, Facebook ou envoyer un "tweet" via @HDBuzzFeed, et nous envoyer vos questions et commentaires.

L'accès au test génétique prédictif pour la maladie de Huntington est-il problématique?

L'accès au test génétique prédictif pour la maladie de Huntington est-il problématique?

Deepti Babu à la date 14 août 2014

L'accès au test génétique "prédictif" pour la maladie de Huntington est-il source de problèmes? Une étude de l'Université de Colombie Britannique suggère que c' est le cas, du moins au Canada. Nous nous penchons sur le problème et les solutions possibles.

Sommeil, cils et maladie de Huntington

Sommeil, cils et maladie de Huntington

Graham Easton à la date 13 août 2014

Des études ont démontré que le sommeil des personnes atteintes de la MH a tendance à être moins réparateur, plus court et interrompu. Cependant,comme la recherche s'est toujours traditionnellement concentrée sur les troubles du mouvement caractéristiques de la MH, avec lesquels les problèmes de sommeil semblent n'avoir rien à voir, très peu d'études ont été faites sur le sommeil et la MH.

Faire la lumière sur la progression de la maladie de Huntington

Faire la lumière sur la progression de la maladie de Huntington

Dr Tamara Maiuri à la date 5 juillet 2014

La progression de la maladie de Huntington correspond à un long processus au cours duquel surviennent les premiers changements dans le cerveau, bien avant même que nous puissions voir les symptômes chez des patients. Il est logique de concentrer nos efforts sur le traitement des premiers changements aux fins d’étouffer le problème dans l’œuf. Mais quels sont ces changements et pouvons-nous les cibler ? Une étude récente a littéralement fait la lumière sur cette question. En créant des souris MH ayant des cellules cérébrales fluorescentes, les chercheurs de l’Université de Nottingham Medical School et de l’Institut Babraham, au Royaume-Uni, ont constaté que certains des premiers changements surviennent avant que ces cellules ne commencent à mourir et, dans une région du cerveau où les chercheurs MH n’ont auparavant jamais pensé à regarder.

Raptor dévoile les résultats de l'essai clinique de la cystéamine dans la maladie de Huntington

Raptor dévoile les résultats de l'essai clinique de la cystéamine dans la maladie de Huntington

Dr Jeff Carroll à la date 5 juin 2014

Le composé chimique nommé cysteamine a depuis longtemps été envisagé comme une piste intéressante pour une thérapeutique dans la maladie de Huntington. Récemment, la compagnie pharmaceutique Raptor a annoncé les résultats préliminaires concernant l’essai de la cysteamine chez les patients de la MH. L’essai clinique n’a pas permis d’atteindre le résultat attendu, mais des détails intéressants ont émergé suggérant que cet essai mérite de l’attention.

Gènes sauteurs : La protéine de la maladie de Huntington envahit les greffes cérébrales

Gènes sauteurs : La protéine de la maladie de Huntington envahit les greffes cérébrales

Dr Jeff Carroll à la date 2 juin 2014

La maladie de Huntington est due à un dysfonctionnement et à une mort précoce des cellules cérébrales. Le remplacement de ces cellules mortes ou mourantes par des cellules souches a été, pendant fort longtemps, l’objectif de certains scientifiques MH. Une étude récente examine la santé à long terme de certaines de ces premières greffes dans le cerveau de patients MH, et découvre un résultat surprenant.

Le cerveau dans la maladie de Huntington : plus grand que la totalité de ses parties ?

Le cerveau dans la maladie de Huntington : plus grand que la totalité de ses parties ?

Dr Jeff Carroll à la date 27 mai 2014

Dans le cadre de la maladie de Huntington, les symptômes sont causés par l’endommagement du cerveau mais toutes les zones du cerveau ne sont pas affectées de la même manière. Cela soulève une question importante : si nous avions un traitement qui puisse seulement traiter une petite partie du cerveau, laquelle choisirions-nous ? Une nouvelle étude sur la souris menée par William Yang (UCLA) tente de répondre à cette question.

La maladie de Huntington pourrait-elle être causée par une carence d’acides aminés ?

La maladie de Huntington pourrait-elle être causée par une carence d’acides aminés ?

Dr Jeff Carroll à la date 27 mai 2014

Toutes les protéines de notre corps sont constituées de petits blocs de construction chimiques, appelés acides aminés. Internet a récemment été en pleine effervescence à propos d’un lien nouvellement découvert entre la cystéine, un des acides aminés, et la maladie de Huntington. Est-il vrai, comme certains titres l’ont suggéré, que "dans la maladie de Huntington, la dégénérescence du cerveau est causée par une carence en acides aminés".