Actualités à propos de la recherche sur la maladie de Huntington. Expliqué simplement. Écrit par des scientifiques. Pour la communauté mondiale HD.

Cherchez-vous notre logo ? Vous pouvez télécharger notre logo et obtenir des informations sur la façon de l'utiliser sur page de partage

Un éminent chercheur ‘MH’ “a fabriqué” des données lors de demandes de subventions.

7

Un chercheur ‘MH’ a falsifié des données lors de demandes de subventions, mais les résultats publiés sont crédibles

Par Dr Ed Wild le 17 janvier 2013Edité par Dr Jeff Carroll; Traduit par Michelle Delabye & Dominique CzaplinskiInitialement publié le 6 janvier 2013

Le Bureau de l’Intégrité de la Recherche de l’Institut National de la Santé (USA) a jugé que le chercheur ‘MH’, le Dr Paul Muchowski (Instituts de Gladstone à l’université de Californie de San Francisco), “a commis des fautes par la falsification et la fabrication de données” lors de plusieurs demandes de financement. Qu’est-ce que cela signifie pour les recherches en thérapie publiées par le Dr Muchowski ?

Le Bureau d'Intégrité de la Recherche de l'Institut National de la Santé (USA) a jugé que le chercheur ‘MH’ très connu, le Dr Paul Muchowski (Instituts de Gladstone à l'université de Californie de San Francisco), “a commis des fautes par la falsification et la fabrication de données” lors de plusieurs demandes de financement. Celui-ci a démissionné de son poste au sein des instituts Gladstone.

En tant que dirigeant d'un important groupe de recherche sur la MH, Muchowski a, ces dernières années, été lié aux avancées de la recherche les plus accrocheuses- y compris les médicaments candidats pour l'inhibition de l'enzyme KMO et l'activation de CB2. Ces conclusions ont figurées dans quelques-unes des meilleures revues scientifiques et nous en avions rendu compte ici sur HDBuzz.

Les demandes de financement pour la recherche faites par Muchowski ont été examinées par les Instituts Gladstone et l'Institut National de la Santé. L'enquête a révélé quatre cas dans lesquels les travaux décrits comme étant complets n'avaient, en réalité, pas été faits ; et un cas dans lequel une image montrant un type de cellule du cerveau a été étiqueté sous un autre type.

L'Institut National de la Santé a conclu que le Dr Muchowski avait commis “ des fautes par la falsification et la fabrication de données ”. Le Dr Muchowski a accepté la décision et donné son accord pour que ses recherches soient supervisées pendant deux ans, mais l'Institut National de la Santé l'a autorisé à conserver son financement et à solliciter des subventions futures.

Cette décision signifie-t-elle que les résultats de certaines recherches sur la maladie de Huntington soient désormais remis en question ? Les faits complets de l'affaire ne seront pas révélés avant un certain temps, mais il est rassurant qu'après deux enquêtes approfondies, personne n'ait encore demandé le retrait de l'une des recherches du Dr Muchowski, selon nos sources.

Tout aussi important, des chercheurs indépendants travaillant sur les voies de KMO et CB2, ainsi que sur d'autres résultats du groupe Muchowski, ont réalisé des recherches qui soutiennent ces résultats publiés. Ainsi - pour autant que nous puissions en juger sur la base des informations actuellement disponibles - cette affaire ne signifie pas que nous devons abandonner ces pistes de réflexion prometteuses.

Nous sommes désolés de débuter la couverture sur la recherche de 2013 par des nouvelles si sombres, mais croyez-nous, il y aura des nouvelles plus ensoleillées sur le chemin.

Les auteurs ne déclarent aucun conflit d´intérêt Pour plus d'informations sur notre politique d'information voir notre FAQ ...