Actualités à propos de la recherche sur la maladie de Huntington. Expliqué simplement. Écrit par des scientifiques. Pour la communauté mondiale HD.

Cherchez-vous notre logo ? Vous pouvez télécharger notre logo et obtenir des informations sur la façon de l'utiliser sur page de partage

Sujet de l´article: cognition

Réflexion sur les premiers symptômes de la maladie de Huntington et sur les régions du cerveau qui les contrôlent

Réflexion sur les premiers symptômes de la maladie de Huntington et sur les régions du cerveau qui les contrôlent

Dr Tamara Maiuri à la date 19 avril 2016

Des déficits cognitifs, ou des difficultés à penser clairement, apparaissent bien avant le diagnostic clinique traditionnel de la maladie de Huntington (MH). Bien que beaucoup soutiennent que les déficits cognitifs les plus précoces sont provoqués par la détérioration du striatum (une structure située au coeur du cerveau et qui est connue pour être sévèrement touchée dans la maladie de Huntington), il y a de nouvelles preuves qui suggèrent que s'intéresser uniquement à l'altération de cette structure, c'est dépeindre un tableau incomplet des changements qui ont lieu dans le cerveau des patients durant les toutes premières étapes de la maladie.

Sous un angle plus large : observation des symptômes non moteurs dans le cadre de la MH

Sous un angle plus large : observation des symptômes non moteurs dans le cadre de la MH

Melissa Christianson à la date 23 février 2016

Les descriptions courantes de la maladie de Huntington, ne mettant l’accent que sur les symptômes moteurs, brossent un tableau incomplet de la maladie réelle. La maladie de Huntington engendre à la fois des symptômes moteurs et non-moteurs qui, conjointement, affectent l’ensemble du corps. A présent, les scientifiques adoptent un angle plus large pour explorer cet ensemble complet de symptômes MH et déterminer comment ceux-ci pourraient être liés à la maladie.

La créatine à des doses élevées ‘retarde-t-elle le début’ de la maladie de Huntington ?

La créatine à des doses élevées ‘retarde-t-elle le début’ de la maladie de Huntington ?

Dr Jeff Carroll à la date 28 février 2014

Les résultats d’une nouvelle étude, appelée PRECREST, menée pour savoir si la créatine, complément alimentaire, peut ralentir la progression de la maladie de Huntington, ont été récemment publiés. Unique, cette recherche avait pour objectif d’étudier les effets de la prise de créatine à des doses élevées chez les personnes porteuses de la mutation MH, mais sans symptômes clairs de la maladie.

L’étude TRACK-HD révèle des changements significatifs chez les porteurs pré-symptomatiques de la mutation de la MH et chez les patients.

L’étude TRACK-HD révèle des changements significatifs chez les porteurs pré-symptomatiques de la mutation de la MH et chez les patients.

Dr Jeff Carroll à la date 19 novembre 2013

TRACK-HD, est une étude d’observation des porteurs de la mutation de la MH dont les résultats obtenus la première année viennent d’être publiés. Les résultats montrent que de nombreux changements avérés peuvent être observés chez les patients de la MH en une seule année. Ceci pourrait être utile pour établir un plan d’action pour les essais cliniques de nouveaux traitements. L’imagerie cérébrale a été capable de voir clairement des changements causés par le gène MH muté.

Dimebon: décevant pour l’Alzheimer, mais serais efficace pour le HD

Dimebon: décevant pour l’Alzheimer, mais serais efficace pour le HD

Dr Jeff Carroll à la date 29 juin 2011

Dimebon, médicament développé comme un anti-allergique en Russie, est sous investigation comme un possible traitement pour améliorer les problèmes de mémoire lié au HD. Il y eut une grande déception quand un large essai de Dimebon réalisé aux USA pour traiter la maladie d’Alzheimer n’a montré aucun intérêt; mais l’espoir demeure pour HD à travers l’Europe où les essais de DIMOND se poursuivent.